Menu

Formations

Actualités

L'article : Perspective d'un praticien en médecine traditionnelle sur les ondes électromagnétiques artificielles

A l’heure de la globalisation, des réseaux sociaux surpuissants et du tout numérique, un virus inédit vient d’immobiliser la planète. Devant l’épidémie aux aspects féroces, les différents états du monde ont eu recours à des pratiques ancestrales : fermeture des frontières, isolement des populations infectées, port de protections (masques, gants, visières)… Comme si le Covid-19 était une version contemporaine de la peste ou de la lèpre qui sévissaient au Moyen Age.

Pourtant, une question, rarement posée jusqu’à aujourd’hui, s’impose. Et si notre modernité était l’une des causes de l’explosion de ce virus ? Et si, derrière les coupables désignées - les chauve-souris chinoises de Wuhan - , il existait d’autres phénomènes complices ? Comme par exemple la fatigue chronique de nos systèmes nerveux, la densité toujours plus importante des ondes électromagnétiques dans notre environnement, l’omniprésence des appareils technologiques dans notre quotidien ?

C’est l’hypothèse formulée par Saul Vallée. Depuis plus de trente ans, ce praticien de médecine traditionnelle japonaise soigne avec efficacité des centaines de patients en s'aidant de la lecture de leur pouls. Aujourd’hui, Saul Vallée propose une analyse inédite sur les causes de l’épidémie la plus grave qu’ait connu notre planète depuis un siècle

Le langage de la science moléculaire moderne domine l’énonciation d’informations sur la santé des corps humains et sur la santé de la planète. Pourtant, nombreux savoirs concernant la santé et le soin ne peuvent être saisis qu’à l’aune d’un autre système d’appréhension du monde, fonctionnant avec un autre langage, que l’on pourrait choisir de nommer « sensible ». Le monde sensible et le monde scientifique analytique ne sont toutefois pas incompatibles. Saul Vallée est un expert de cette médecine « sensible ». Son savoir et son expérience, venues d’une lignée de l’art des soins la plus ancienne au monde, le rende légitime. Il faut prendre le temps de l’écouter.